Présentation Charivari

Présentation de l’événement par Martial Pardo, directeur de l’ENM
Bande-son : Analog Quartet (d’après un morceau d’Oum Kalthoum) – classe de MAO de Guillaume Dussably de l’ENM


Editos

La ville est un orchestre

La ville est un orchestre. Elle est riche de multiples apports et emprunts  culturels.  Tous ces chants du monde forment un ensemble choral, façonnent une mémoire commune. Continuer à accueillir la diversité est l’un des grands enjeux de nos sociétés.

Telle est la partition de cette deuxième édition de Charivari. La direction est portée, cette année, par l’Ecole nationale de musique, danse et art dramatique. Avec près de 1800 élèves et une centaine de professeurs, elle a une formidable capacité  d’intervention  dans l’espace public. Engagée avec ses classes orchestres sur tout le territoire, elle fédère les publics et sait favoriser le lien entre les générations.  La créativité, qui a fait sa renommée, est ici au service d’un événement à la fois exigeant et populaire.

Parades,  fanfares,  polyphonies, Charivari est un temps de fol amusement.  C’est aussi  l’occasion de découvrir de nouveaux univers et de faire une expérience artistique. C’est en l’espèce l’ambition de toutes les manifestations culturelles à Villeurbanne.  

 Jean-Paul Bret                                                              Loïc Chabrier
Maire de Villeurbanne                                                 Adjoint à la culture  

 

Charivari 2018 pour l’accueil

La ville a confié à son école de musique, l’ENM, la conception d’un Charivari pour l’Accueil.
Entre une cité de gens de tous pays et une école de toutes musiques, belle occasion de faire la fête ensemble dans un tour du monde en mille et un voisins !

Musique, danse, théâtre, répertoires d’Espagne, Italie, Portugal, Arménie, Maghreb, cultures juives, Vietnam, Guinée, Madagascar, Syrie, Cuba, etc. : c’est au son du Monde que chacun se reconnaîtra.
Et c’est au nom de villes de nos origines que résonnera le Kiosque à musiques : Roccasecca, Murcia, Abovyan, Braga, Setif, Casablanca, Bat yam, Alep, Dakar, Hué, Pondichéry, ou plus près de nous, Croix rousse, Guillotière, et tant d’autres !

Des trottoirs jusqu’aux toits, de la scène jusqu’aux arbres, de parade en barricade, de chorales en musiques de mariages, on chantera, on jouera, on dansera, on mangera dans toutes les langues, on fera même un vrai charivari, grand vacarme en l’honneur de l’accueil et de l’hospitalité. Et, mine de rien, ici et là, on racontera certains récits édifiants de notre cité…

Et pour finir, un bal aux musiques du monde, entre chaâbi, salsa et rythmes des Comores.

Venez nombreux faire la fête entre voisins de diversité !

Martial Pardo
Directeur de l’ENM


Ils seront là le 23 juin !